Au bahut, tu kiffes quelqu’un, qui te fait littйralement craquer.

Au bahut, tu kiffes quelqu’un, qui te fait littйralement craquer.

Ardu de deviner si c’est rйciproque, mais ce qui est pertinent, c’est que tu veux l’aborder !

Alors comment Realiser ? Exprime tes peurs ou donne tes conseils !

j’habite ” amoureuse ” tout d’un garзon du lycйe de 1 ans deja et rйssament j’ai trouver son adresse msn et je lui parle ( enfin ecrit ) Quand je le voyais aun lycйe et que je croiser le regard il dйtourner le regard a chaque fois. Et dans msn je lui est montrer une photo de moi et il m’assure ne jamais m’avoir surpris. aussi je m’йtй dit qu’il ne me reconnaisser peut etre nullement sur ma photo. Neanmoins, la derniere fois on a passez la soirйe ensemble ( etant donne qu’il m’avait devoile via msn que si je m’ennuyer je pouvais passez le voir ). Et concernant msn apres votre soirйe je lui est redemander si il voyais qui j’йtais et il m’a devoile qu’il ne m’avais pas surpris ( en sachant que je le croise bien limite bien des soirs en allans a l’internat , que je te prend le mкme train que lui pendans un trajet d’une demi heure,et que quand je le regarde y detourne les yeux . ) mais si on йtй ensemblr pendant la soirйe y m’avais avouer etre timide . aussi je me demande si il ment ou si tel il le dit il ne a pas surpris. pouvez vous medonner la avis s’ilvous plais remerciements belle soirйe

salut sa va . je te regroupe c est vraiment triste et cela t arive ! a ta place jirai le voir et je lui dirais que tu la vue et que vous vous etes vue plusieurs fois au paravant ! redonne moi des nouvelles

Remerciements pour avoir repondu

Oui, je lui est deja demander 4 fois en tout lorsqu’il m’avait deja vu.

– Notre premiere fois il m’a evoque je ne vois gui?re qui tu es. bon lа J’me suis dit que c’йtait possible.

-La deuxieme fois je l’avais croiser a un concert ( je lui parler deja dans msn ) et j’ai bien vu dans son regard qu’il voyait qui j’йtais. ( mais je n’ai pas oser aller lui parler. ) et d’aillieur mes deux amis avec qui j’йtais m’ont dit qu’on voyait beaucoup dans le regard qu’il m’avais deja decouvert. et au moment oi? je lui est redemander via msn il m’a dit que celui-ci ne m’avait nullement vu a ce concert et il a ajouter ” c’est con si tu йtait venue me voir je t’aurais surement reconnu. ” Je pense que si il ne m’avais jamais decouvert y n’aurais jamais employer le verbe reconnaitre, il aurait dit ” j’aurais vu qui tu йtais” mais pas ” je t’aurais reconnu” . enfin apres je ne sais gui?re. jme fais est en mesure de etre des films.

– La troisieme fois que je lui est demander c’йtait en face, je lui est dit ” maintenant que tu me vois en grand, reste ce que tu te rapeles m’avoir deja decouvert au lycйe? ” et il m’a devoile ” heu, c’est possible , je t’ai est en mesure de etre deja aperзu. “

– et la 4 eme je lui est vraiment dit via msn ” on se croiser bien moyen etc. et il a dit ” non jtassure jpense gui?re t’avoir deja vu ” . Alors pourquoi m’aurais t il dit en vrai ” peut etre que je t’ai deja aperзu ” et qu’apres ” non franchement jpense gui?re t’avoir deja surpris.

Enfin bon ^^ C’est dure dure , je ne sais jamais si je me fais des films. si sa se degote il ne a vraiment jamais vu . mais je trouverais зa gros quand mкme .

tkt nullement il te kiff aussi il est timide il te la dit aussi il va toujours chercher des escuse pour nier mais si sa continue jte conseil d’aller le voir toi si non il viendra jamais te voir tkt jdi sa par experience jui pareil jui timide et je chope tjrs des escuse pour nier

tu baises au dessus de tes revenus.

J’eclatais de rire :

– Et ton mari ne semble s’i?tre jamais doute de tes activites lucratives ?

– Oui et non. Cela semble s’i?tre bien etonne que j’achete deux hectares de vignes autour en maison, que j’agrandisse la piscine ou que je fasse quelques amenagements, mais l’essentiel lui a i  chaque fois echappe.

– C’est quoi l’essentiel ?

– Viens, je vais te montrer.

Nous sortimes sur le balcon. Au bas une colline, Claudine me montra quatre villas.

– Je les ai achetees avec le cul. Et je les loue.

– Mais tu vis dans l’opulence ! m’exclame-je.

Oui, dans l’opulence et l’ennui. En fait, j’aurais besoin tout d’un grand mec.

Quelqu’un qui vive avec moi, qui m’aide a rire, qui me fai§on (i  la place de se contenter de me rentrer), qui m’apprecierait suffisamment afin que sa presence m’a donne l’illusion de l’amour.

– Moi, notamment ? dis-je avec votre sourire moqueur.

Claudine me regarda limite gravement :

Stendhal jeune revait d’avoir certains milliers de livres de rente, moi j’eus Claudine. Une tante, une rente et une entremetteuse de genie.

J’en conviens : j’ai J’ai morale precaire.

Donc, ma tante. Et par voie de consequence, sa femme de menage, une jeune guadeloupeenne de vingt ans, surnommee Cricri.

Claudine m’expliqua qu’elle la payait au noir, ajoutant un zero encore au tarif de l’heure afin qu’elle travaillat cul nu. Moyennant quoi, votre jeune beaute brune, la tete aureolee avec une coiffe et juchee sur des escarpins noirs, rendait agreable une corvee et spectaculaire l’usage de l’aspirateur. Toute en croupe et en cuisse, peu de seins, mais une manii?re d’arrogance naturelle et une couleur de peau la rendaient fort desirable. Elle me faisait songer a Jeanne Duval, la mulatresse de Baudelaire.

Comment tu la trouves ? me demanda Claudine.

– Bandante. Elle suce ?

– Cricri, vous sucez ?

Cricri arreta l’aspirateur, se fit repeter la question et expliqua qu’elle ne sucait que le mari, et encore !

– Meme Afin de 500 francs ? s’etonna la tante. C’est mon neveu. Il est jeune, excellent. Et je crois que tu lui plais bon nombre.

– Peut-etre, Madame. Aussi, Afin de mille.

– Disons 600 et on n’en cause plus.

– 650 Madame, mais j’avale nullement.

– Allez, 700 et vous avalez bien. D’accord ?

Cricri s’installa entre mes genoux et se mit au boulot avec une application touchante, encouragee via la tante qui, tantot lui caressait nos seins, tantot lui fourrageait le sexe, tantot la traitait de “debutante” et lui demandait de s’appliquer “mieux que ca”.

– Ne te presse gui?re, me conseilla-t-elle. C’est une laborieuse. J’ai corvee de pipe, elle connait. Une fois via semaine, son mari lui donne une raclee pour la mettre au nullement.

Schreibe einen Kommentar