Il devait faire 6 degres, mais enfin, il neige. Ca arrive que les previsions meteorologiques fassent des erreurs.

Il devait faire 6 degres, mais enfin, il neige. Ca arrive que les previsions meteorologiques fassent des erreurs.

Mais pourquoi avons-nous une telle impression que J’ai meteo n’est jamais vraiment fiable ? Est-ce vraiment l’eventualite ?

Notre meteo s’est i  nouveau trompee. Un beau soleil est annonce, et vous vous retrouvez sous la pluie sans manteau. Ou sous la neige, comme votre 2 decembre 2021 en region parisienne, aussi que la temperature annoncee ne devait nullement baisser autant. Que vous ayez utilise une app, un blog ou que vous ayez consulte le traditionnel bulletin quotidien du service public, vous aviez confiance dans la prevision annoncee. Apres tout, la meteorologie est une science. Sa definition nous dit aussi qu’elle reste consacree a l’etude des phenomenes qui se produisent dans la troposphere, c’est-a-dire la couche de l’atmosphere la plus basse.

Pourtant, les previsions meteorologiques ne s’averent pas forcement exactes. Faut-il Afin de autant en conclure qu’elles ne semblent jamais fiables ? Vous etes-vous deja reclame d’ou elles venaient ? La plupart apps seront plus plus efficaces que d’autres. Etes-vous vraiment surs de pouvoir faire confiance a celle que vous utilisez quotidiennement ?

Sur iOS, l’application Meteo renvoie vers The Weather Chanel, qui diffuse ses previsions meteorologiques au public americain par cable et satellite. Sur Android, la source reste AccuWeather, une societe qui service des previsions destinees aux medias. Ces 2 sources sont plutot reputees Afin de leur fiabilite. Neanmoins, ceci ne veut pas dire que la science ne est en mesure de jamais se tromper (c’est aussi comme ce qui qu’elle progresse). Alors De quelle fai§on paraissent etablies ces previsions meteorologiques ?

Quelles sont les etapes Afin de obtenir une prevision meteo ?

« Il existe trois grandes etapes pour etablir une prevision meteorologique : l’observation, la simulation de l’evolution de l’atmosphere avec des modeles numeriques, puis l’analyse de ces simulations », explique a Numerama Christelle Robert, ingenieure previsionniste a Meteo-France.

Tout commence avec l’observation, une etape « fondamentale », en fonction de la professionnel. « D’une part, parce qu’elle permet de confronter nos modeles a votre que l’on observe, d’autre part parce qu’elle permet d’initialiser nos modeles numeriques par un etat de l’atmosphere le plus proche d’la realite possible », detaille Christelle Robert. Il y a diverses types d’observations. « 90 % des donnees d’observation employees par nos modeles de prevision de Meteo-France paraissent issues des satellites. Le reste vient des precisions a toutes les sol, des radiosondages, des capteurs embarques sur des avions de ligne et des navires de commerce ou installes concernant des bouees ancrees et derivantes », complete l’ingenieure. La temperature, l’humidite, le vent, la pression ou les precipitations font partie des mesures exploitees.

Le globe terrestre decoupe en boites

C’est a partir en deuxieme etape que les modeles de prevision meteorologique interviennent. « A partir d’un etat initial, en s’appuyant i  propos des lois physiques regissant l’evolution atmospherique, un modele de prevision simule l’etat de l’atmosphere jusqu’aux echeances souhaitees », nous eclaire Christelle Robert. Le modele utilise via Meteo-France, dont la resolution pourra aller jusqu’a une precision d’une dizaine de kilometres, « decoupe » le globe terrestre en boites.

« On utilise une maille etiree, de resolution plus fine dans la France qu’aux antipodes. Il faudra se representer ces boites avec une decoupe a la verticale, qui integre l’atmosphere jusqu’a 30 kilometres de hauteur, avec une resolution plus fine sur les 10 premiers kilometres », decrit J’ai specialiste. A l’interieur de chaque boite, le modele permet de simuler l’evolution de differentes caracteristiques meteorologiques. Sur le territoire francais, Meteo-France dispose d’un modele i  nouveau plus fin, d’une resolution de 1,3 kilometre.

Concretement, comment paraissent realisees les simulations ? « il faudra une enorme puissance de calcul. Mes supercalculateurs BULL utilises actuellement peuvent permettre de realiser 5 millions de milliards d’operations par seconde », nous explique Christelle Robert. Meteo-France utilise deux des supercalculateurs, qui seront installes a Toulouse.

Pourquoi la meteo peut-elle se tromper ?

En depit de modeles sophistiques et de l’utilisation de calculateurs performants, nos previsions meteorologiques paraissent parfois erronees. D’ou viennent les erreurs de previsions ? Christelle Robert nous repond qu’elles peuvent avoir diverses origines.

Le phenomene qui se cache derriere votre expression enigmatique de « caractere chaotique de l’atmosphere » reste en realite assez facile a cerner. « Une image pour bien comprendre ce phenomene est celle du double pendule. Deux doubles pendules lances avec des conditions initiales tres legerement plusieurs vont finir par avoir des mouvements tres multiples », resume Christelle Robert.

Comment limiter le risque d’erreurs ?

Il n’est pas possible d’empecher le caractere chaotique de l’atmosphere, alors sur quels points des previsionnistes peuvent-ils bosser pour tenter de reduire le plus possible des erreurs ? Les observations peuvent etre affinees. « On peut aussi agrandir la puissance de calcul lors de la deuxieme etape des simulations », indique Christelle Robert.

Certains evenements climatiques paraissent plus complexes que d’autres a prevoir avec exactitude. C’est la situation des phenomenes dits de fine echelle, tel nos orages. « La previsibilite reste pourquoi pas meilleure pour les tempetes, d’echelle plus grande. Les erreurs viennent aussi des limites une zone : on va pouvoir annoncer datingmentor.org/fr/gleeden-review une position orageuse mais c’est complique de connaitre ou l’orage va se produire exactement. En reduisant Notre resolution du modele, on va pouvoir affiner la prise en compte du relief et du type de sol dans chaque maille », poursuit la previsionniste.

1 jour de prevision gagne en qualite la totalite des 10 annees

La derniere etape d’une prevision meteorologique est celle de l’analyse des simulations, en fonction des elements qui sortent du modele (les modeles de sortie de prevision paraissent des informations publiques, que plusieurs sites rendent accessibles comme meteociel.fr ou infoclimat.fr). « les divers champs meteorologiques seront visualises sous forme de cartes, avec plusieurs plages de couleurs. Il faudra designer votre scenario parmi tous les modeles, ainsi, le traduire a autre sensible », detaille Christelle Robert. C’est a une telle etape que J’ai prevision devient enfin le pictogramme, aussi associe a du propos, qui permet de presenter les choses de facon simple : un soleil, 1 nuage, des flocons, etc.

Aujourd’hui, les modeles de Meteo-France permettront d’obtenir des previsions allant juqu’a une echeance de 10 temps. A partir du 4e jour, il convient cependant se souvenir que J’ai vision proposee reste plus globale et probabiliste. Plus largement, les eventuelles erreurs de prevision que l’on peut constater ne doivent pas faire oublier que la meteorologie reste une science qui progresse. « l’integralite des 10 annees, on gagne, en qualite, 1 jour de prevision », souligne une interlocutrice.

Schreibe einen Kommentar